Histoire de la naissance du masking tape

C’est l’histoire d’une rencontre pas si fréquente, entre l’industrie traditionnelle et des artistes assidus, que l’on pourrait résumer par “Éclosion improbable d’une passion partagée”.

Histoire du Masking Tape

Un jour d’été de l’année 2006, la société Kamoi, qui jusque là fabrique du ruban de masquage à usage industriel, est contacté pour une demande bien inhabituelle de la part de particuliers. Tout en envoyant au staff de Kamoi un scrapbook nommé “Little Press” réalisé avec leurs “masking tape”, trois femmes sollicitent une visite du site de production. Le staff de Kamoi est très ému en voyant l’élégance, l’harmonie et la qualité du travail réalisé. La visite a finalement lieu. Ces trois femmes sont impressionnées par ce savoir-faire. Elles se passionnent littéralement pour les différents procédés sophistiqués qui se “déroulent” sous leurs yeux. Les équipes de Kamoi redécouvrent avec elles, et d’un nouvel œil, les richesses de leur manufacture et la beauté de leurs produits.

Voilà, le maelström est lancé. L’entreprise reçoit un nouvel “Little Press” réalisé par 17 artistes avec des propositions de nouvelles couleurs. Les équipes enthousiasmées par cette nouvelle utilisation de leur produit travaillent sans relâche afin de répondre aux espérances de ces nouveaux “clients”. La tâche n’est pas aisée car sur le papier de riz, les couleurs varies beaucoup selon la température et l’hygrométrie.

Mais la passion est maintenant partagée par les équipes du fabriquant comme par les utilisateurs créatifs, ainsi la nouvelle production voit enfin le jour et se trouve baptisé du joli nom de “mt”.

Malgré une diffusion discrète de ce nouveau produit, cette passion s’étend comme “boule de neige”, à travers le monde et produit bien des plaisirs… partagés.

Une réflexion au sujet de « Histoire de la naissance du masking tape »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *